• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Archive mensuelle de décembre 2008

un petit dernier…

Pour le dernier post de l’année et en attendant demain j’ai un peu envie de connaitre votre avis tout en vous donnant le mien.

Tout le monde dit que l’année (télévisuelle) dernière à été terrible pour les séries du fait de la grève des scénaristes et je ne peux qu’être d’accord, beaucoup de nos shows se sont vu écourtés, certains carrément annulés sans avoir de réelles chances et post-grève, pas mal d’histoires se sont avérées en dessous du niveau habituel, à quelques exéptions près (House et son final).

Mais personnellement, cette rentrèe que j’ai été particulièrement déçue par un bon nombre de « mes valeurs surs »(CSI, Bones…). Alors certes c’est dur de lacher prise mais je retarde le visionnage de ces séries que j’adorais car elles m’ennuie maintenant profondément. Elles ont perdu leur mordant, la faute à un changement de casting? Je ne crois pas, c’est juste que les histoires deviennent trop répétitives et que justement les scénaristes n’osent pas suffisament le renouvellement.

Même celles que sans adorer, je suivais du coin de  l’oeil, me sorte pas les oreilles en partant dans des délires ridicules passant du statut de sympatique (à petite dose) à grotesque. Je fais notamment référence à grey’s anatomy qui n’a jamais fait partie de mes favorites.

Celles qui me plaisent toujours et m’accrochent sont les nouveauté de l’année dernière (Chuck, Pushing Daisies, Terminator: the sarh connor chronicle, gossip girl), justement, celles qui se sont vu amputé de plusieurs épisodes mais qui malgré tout ont entamée leur seconde saison. Malheureusement, certaines ont déjà vu leur sentence éxécutée et d’autres ont un avenir toujours incertain.

Pour ce qui est des produits frais de cette année… beaucoup sont avariés à mon gout, pas franchement d’originalité ni de saveur hormis chez les anglais que je découvrent chaque jours un peu plus, à tatons. Et bien sur True Blood, qui reste la découverte, la réjuissance de 2008.

Au final, je pense que les séries qui ont le plus de chance de remporter mon intérêt, sont celles qui n’ont pas encore été diffusé (Harper’s island, Dollhouse) et dont j’entend parler depuis plusieurs mois. Mais justement, le risque de décéption et encore plus grand lorsque l’attente est aussi longue.
Les 3eme saisons respectives de Torchwood, Primeval et Robin Hood se font également désirées. De même que le film Dead like me  malgrè des changements de casting.

MON PETIT BILAN 2008
- nouveauté US favorite: True Blood (saison 1)
- retour US le plus réussi: Supernatural (saison 4)
- retour US le plus décevant: NCIS (saison 6)
- daube US de l’année: impossible de faire mon choix entre Crusoé et Knight Rider.

- série UK favorite: Primeval (saison 2) et Doctor Who (saison 4)
-
pilot UK le plus prometteur( à voir) : Survivors

 

Et vous alors qu’est ce qui vous a plû, enthousiasmé, réjouis, surpris, déçu, énnervé?……….

 

 

Being human: changement de casting

J’avais faits une review du pilot de cette série de science fiction anglaise qui avait été diffusé en février 2008 sur BBC3. Fort de l’engouement du publique, la chaine a commandée une saison complète (6 épisodes) pour début 2009. Mais depuis,il y a eu du changement, seul le loup-garou(Rusell Tovey) du casting original reste, le vampire et la fantôme ont été remplacé.

mainhuman.jpg
Pour ce qui ne se souviennent pas du post ou qui n’ont jamais entendu parler de la série, vous trouverez ma review ici.

Qui a dit? 6

3 participants au petit quizz d’hier… quel succés!!! Voyons si vous serez inspiré par la réplique du jour:)

<< We should all have sex >>

indice n°1: La fin du monde approche, en ce temps désépéré l’un des personnages masculins fait cette proposition à l’homme et la femme à ses cotés.

indice n°2: c’est une série de sf anglaise.

Il s’agissait d’Owen dans la saison 2 de Torchwood, personne ne regarde?

Survivors 1×01

446survivors.jpg

Norwich me manquerais-t-elle inconsciement? Me voilà pas de retour au Luxembourg depuis 3 semaines que déjà je me replonge dans l’exploration de créations anglaises!

La série dramatique Survivors est un remake de  celle du même nom datant des années 70 et que l’on pourrait traduire par les survivants.
Elle est écrite par Adrian Hodges à qui l’on doit déjà Primeval d’après  le roman de Terry Nation.

Scénario catastrophe pour ce que j’ai cru d’abord être un téléfilm. Mais non, c’est bien une série avec son pilot d’ 1h30 qui nous permet de faire la connaissance des quelques survivants à un virus qui présente les même symptômes que la grippe mais avec des conséquences mortelles pour 90% de la population.

Imaginez être le seul survivant d’une maladie qui tue chaque membre de votre famille, celui que vous aimez, vos amis ainsi que quasiement la totalité des gens que vous avez pû rencontrer au cours de votre vie.

Vous êtes parmi les rares personnes à avoir survécu et maintenant vous devez prendre un nouveau départ dans ce monde étrange où tout ce qui était par le passé sûr et familier est maintenant étrange et dangereux.

Que ferions-nous ? Comment une partie d’entre de nous pourrait se reconstruire et s’adapter dans ce « nouveau » monde où tous les conforts traditionnels du 21ème siècle – l’électricité, eau courante propre, technologie de pointe – ont disparu ?

Ce sont les questions débattues par le groupe déconcertant mais résilient de survivants au centre de ce drame. C’est une occasion pour de nouveaux commencements, mais sans la société, aucune police, aucunes lois ni ordre, ils vont devoir faire face a de terribles dangers - pas simplement la lutte quotidienne pour trouver la nourriture et l’eau mais également la menace mortelle d’autres survivants.

Que feriez-vous si vous étiez confronté à l’inimaginable ?  

Comment l’esprit humain supporterait-il d’être confronté aux aventures les plus passionnantes et les plus terrifiantes ? 

La série pose des questions sur notre nature et nous confronte avec nos craintes les plus profondes. Si nous nous retrouvions dépoulliés de tout ce que nous connaissons, nous réunirions nous ensemble pour trouver le meilleur dans nous-mêmes, ou tomberions-nous en morceaux jusqu’a tomber dans la barbarie et la sauvagerie ? 

Les survivants à pour sujet ce que signifie être humain,ce la parle d’aventure, de crainte, d’amour, de fidélité et d’amitié. Mais surtout, d’un nouvel espoir. C’est une veritable montagne russe émotive.
Pour moi on est très loin du téléfilm (américain) catastrophe tout juste bon à être diffusé un dimanche de vacance (et qu’on ne regarderais pas si on avait mieux à faire).

Et le petit plaisir en plus, tous fan de séries anglaises reconnaitra des visages parmis le casting, Freema Agyeman (Docteur Who, Torchwood), Amuka-Oiseau (Torchwood), Max Beesley (Hôtel Babylon), Shaun Dingwall (Docteur Who), Julie Graham (William et Mary,Bonekickers), Paterson Joseph (Jekyll, Peep Show), Phillip Rhys (24, Nip/Tuck), Zoe Tappeur (Last Van Helsing) et Chahak Patel .

Qui a dit? 5

Après une petite pause, faute d’épisodes frais  et de répliques intéressantes, en voici une dont le coté romantique tranche avec la série dont elle tirée. Saurez-vous trouver son auteur?             

<< I think we are suppose to kiss now>>
trouvé: Dr Cuddy, House

Sliders

sliders1.jpg

Sliders, les mondes parallèles à été crée en 1995. La série fut d’abord diffusé sur la FOX jusqu’en 1997 puis la chaine décida d’annulée le show malgré une popularité grandissante, Sci-fi channel repris le flambeau pour deux saisons suplémentaires mais il faut bien avouer qu’avec deux des acteurs principaux d’origine partis et une nouvelle direction malheureuse, le show perdi son charme.

Quinn Mallory (Jerry O’Connel), un jeune génie en physique, invente dans son sous-sol un appareil capable de générer un vortex qui débouche sur des dimensions parallèles, des mondes où l’histoire de la Terre a évolué de manière différente. Pour montrer que son invention marche à son amie Wade (Sabrina Lloyd) et à son sceptique professeur de physique Arthuro (John-Rhys Davis), il crée un vortex qu’il peut contrôler à l’aide d’une télécommande appelée « Minuteur » et qui posséde une minuterie qui leur permettra de revenir dans leur monde lorsque le temps décidé sera écoulé. Avec eux, un chanteur sur le retour, Rembrandt Brown (Cleavent Derricks), est emporté par accident. (Quinn augmenta trop la puissance de son appareil pour transporter ses amis).

Malheureusement pour eux, ils tombent dans un monde froid et austère. A cause d’une tempête qui est sur le point de les tuer, Quinn ne respecte pas la règle du Minuteur (attendre la fin du décompte) et créer, avant la fin du décompte, un vortex de retour. Ce que Quinn ne sait pas sur le moment, c’est que le vortex nouvellement créé ne les ramènera pas dans leur monde, mais dans un autre univers parallèle.

N’ayant aucuns moyens de choisir leur chemin à l’ouverture d’un vortex, ils « glisseront » (to slide en anglais) d’univers en univers avec l’espoir de pouvoir un jour rentrer chez eux.

Lire la suite de ‘Sliders’

Leverage 1×02

leverage20081205051904063.jpg

Je crois bien que cette série fait partie des rares auxquelles j’ai porté un deuxième regard…et encore il m’a fallu de la patience puisqu’elle n’est pas apparu sur les ondes en même temps que le gros des shows us.

Je le disais déjà après visionnage du pilot, rien de très original c’est une américanisation de The Hustle, le charme anglais en moins (quoique Gena est là).  Et pourtant ca fonctionne et c’est plaisant bien plus que The mentalist, par exemple, qui rencontre pourtant un grand succés. Mais moi, c’est fini, je fais une overdose de ces séries policières qu’on nous sort à toutes les sauces. Je suis gavé, je n’en peux plus!!

Et puis avec ce deuxième chapitre, on ne tourne pas déjà dans la routine, on retrouve l’équipe quelques temps après, chacun de leur coté avant de se reformer pour les besoins d’un « job ». On pose les vraies bases (décors, entre autres). Et puis j’avoue avoir été un peu déconcerté au début, pensant  même m’ être trompé de série, puisque la scène d’intro nous montre des militaires essuyant une attaque.

Pourtant, introduire le « cas » de la semaine par un vidéo, un flashback ou un autre processus n’est pas non plus extraordinaire mais c’était innatendu. Nous verrons si il serons se renouveller à ce sujet ou si ils se contenterons de se subperfuge a chaque fois, ce qui pourrais lasser.

Gena dans son rôle d’actrice à la foix affligeante lorsqu’il s’agit d’un boulot honnête comme un pub et terriblement éfficace pour plumer une cible est vraiment impécable.

En ce qui concerne les garcons, rien de mauvais mais rien d’exeptionnel non plus. Il y a le dur à cuire que sait se battre et aime çà, le geek qui à les foies dès qu’il est hors de sa zone de confort et le boss, philantrope qui tente de mener se petit monde sur le bon chemin malgré les risques et qui à toujours un problème d’alcool.
D’ailleurs j’ai trouvé intélligent que ce vice ne soit pas passé à la trappe si vite…malgrès les mois passés depuis le pilot, je n’avais pas oublié l’état d’ivresse avancé qui avait poussé l’homme à accépter le premier job qui les a tous conduit ou ils sont aujourd’hui.

Reste la blonde voleuse et friande d’argent… je suis désolé mais elle ne me plait pas. L’actrice ne semble pas savoir quoi faire lorqu’elle n’a qu’a supporter les autres acteurs. Et je sais pas moi, elle est bipolaire ou quoi, elle passe d’un état de surexitation extreme telle un gamine à la dureté d’un mur de pierre sans expression.
Espérons qu’elle s’améliore ou que je devienne plus compréhensive face à sa prestation qui m’a refroidie. Pour moi c’est le seul vrai bémol à cette épisode.

L’histoire en elle-même est bien menée, je trouve, si certains traquenards sont attendus d’autres savent pourtant nous surprendre. Mélange de téchnologies, d’actions, avec une petite touche d’humour; bref un divertissement sans prétention mais bien sympathique.

 

Alors, heureux?

Petit noel sympathique en famille,…vous connaissez la chanson. Chez nous cela se fini toujours par le visionnages de nos propres petits films des noels passés.
Trève de détails, allons droit au but et faisons nos compte. Pour moi l’année à été plutôt bonne:

-l’intégrale de la caverne de la rose d’or.
-Rome saison 2 ( j’ai pas commencer la première mais au moins maintenant j’ai l’intégrale:D)
-la saison 1 de the big bang theory(…enfin je l’attend toujours, elle a un peu de retard))

Bien sur, j’entends déjà ceux me dire que c’est un peu léger pour une téléphage mais ne vous y trompez pas!

Certains pensent sans doute que je suis française et ce n’est pas faux mais je suis aussi à moitier luxembourgeoise et mon grand plaisir c’est que  je vit au pôle européen, je vais faire mes courses en France, au Luxembourg, et en Belgique.

Les soldes post-noel arrivent à grands pas et avec mon retour en Angleterre (youpi la livres descent…pourvu que ça dur!) début janvier je vais passer du triplé au quatuor.
Et maintenant que noel est passé, je peux commencer à barrer les noms sur ma liste:P. Fort heureusement j’ai fait des économies  déstinées à me faire plaisir dans les jours à venir…on en reparlera mais j’éspère bien ne pas repartir les mains vides.

Je sais qui en a pas mal qui aiment consciement « se faire voler » par F et V, pourvu qu’ils soient rassasié, moi je suis un peu plus difficile, j’aime fouiller, voir partoutet trouver la perle…ce qui me vaut parfois des décéptions c’est sur mais dans ces cas là F et V sont toujours un dernier recours.

Maintenant que je vous ai montré la mienne, vous me montrez la votre?

 

 

joyeuxnoel.gif
Pas de nouveaux post aujourd’hui mais juste un petit mot pour vous souhaiter de bonnes fêtes en ésperant que vos appétits sériphiles et autres seront comblés.
A très vite.

Qui a dit? 4

Je vois que les répliques plus anciennes n’ont pas inspirés grand monde alors je redescent un peu le niveau.

<>

indice n°1: un geek a dit çà!

réponse: il s’agit de Leonard dans l’épisode 11 saison 2 de the big bang theory.

1234



lafamilledehomersimpson |
naruto shippuden |
Futurama |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Desperate Housewives
| winx club soeur halliwouell...
| patito feo saison 2