• Accueil
  • > Archives pour février 2009

Archive mensuelle de février 2009

Courte pause

ist2381039pausebuttons.jpg
Je m’en retourne dans notre douce France. Et afin de profiter pleinement des quelques jours ou je pourrais m’exprimer dans ma langue natale autre que par ce blog, je vous annonce que je ne posterais pas de nouveaux articles avant lundi. Donc enjoy votre fin de semaine, moi je vais faire du shopping DVD:D

A mon retour, une mise à jour de review Supernatural, des inédit anglais, des bilans de saison et toujours des spoilers.

merci d’être passé!

Les choix de la CW

cw.jpg

Supernatural, la série d’Eric Kripke vient d’être officiellement renouvellée pour une cinquième  saison, quand à savoir si se sera la dernière? En tout cas le créateur à toujours dit qu’il avait un plan de cinq ans pour les frères Winchester.

Moins réjouissant, Le remake de beverly hills à également été renouveller pour une seconde saison par la chaine, enfin en tout les cas moi ça me laisse de marbre. Mettant fin au suspens(pour les fans), Smallville aura bien le droit à sa saison 9, Gossip Girl continue pour une saison 3 et One tree hill reviendra pour une saison 7.

Dollhouse 1X02

tahmohpenickettjosswhedonelizadushkudollhousetvseries2008comicconphotoshootmq0151748.jpg
J’ai dit que je continuerais malgré les défauts du pilot et je suis fière de dire que ce second épisode est meilleur que le premier puisqu’il commence à mettre en place les conditions de la redécouverte des souvenirs d’Echo ainsi que le mystère qui l’entoure notamment au travers de flash-backs nous montrant qu’Echo fut la seule réscapée des suites de l’attaque d’une ancienne doll  »Alpha » qui à tourné psycho après une mauvaise configuration.

Cet épisode permet aussi de sceller l’équipe Echo/Boyd Langdon en revenant sur l’arrivée de l’ex flic au sein de l’organisation et le tissage de ses liens avec la doll.
La confiance aveugle et naive d’Echo envers son protecteur est enfin récompensé lorsque la nouvelle mission de la belle tourne court et qu’elle doit les sauver tout les deux.
Mais comme pour la première mission, au début on a du mal à adhérer au fait qu’un homme paye autant pour un simple « rencart parfait », c’est lorsque la mayonnaise tourne que cela devient intéressant.

Pour ce qui est de Ballard, on n’avance pas vraiment si ce n’est pour nous montrer que le bonhomme est un solitaire dont les collègues se moquent ouvertement.
C’est sans surprise qu’on le voit recevoir l’indice d’alpha qui le mènera, j’en suis certaine, très vite sur les traces d’Echo.

Cela dit, il fait clairement déjà l’objet d’une surveillance rapprochée de la part de la Dollhouse et le danger n’est sans doute pas loin au fur et à mesure qu’il se rapprochera de son but. Mais cela manque de finesse dans la présentation, j’aurais préféré le voir affubler d’un partenaire réfractaire ne la jouant pas forcément en équipe et qui aurait pu en faite être lui même une doll ou un agent de la Dollhouse sabotant son enqête en toute discrétion.

Pour l’instant la Dollhouse et le flic font toujours l’objet de story-lines parrallèles, je pense que la série gagnera en solidité dès que celles-çi de rejoindrons enfin.

Bon il y a qaund même quelque chose que j’ai toujours un peu de mal à suivre c’est « l’informateur » de Ballard; au début, à cause des photos de casting je croyais qu’il étais aussi une doll mais là on dirais plutôt qu’il est un possible client… Bref, pour l’instant il reste assez inutile et je me demande bien ce qu’il va apporter. Mais la façon dont il est implanter dans l’histoire est n’est pas vraiment ni efficace ni clair.

Et l’échange de répliques « -did i fell asleep? -just for a little while » risque de vite me prendre la tête si il continue d’être utilisé à chaque épisode. C’est vrai quoi, soyons franc, ça n’a pas la contenance d’un « oh, bravo! » de Sam Beckett:D

The Middleman c’est bien fini :(

largemiddlemanbts.jpg
Je sais vous êtes certainement peu nombreux à avoir jeté un oeil sur cet ovni télévisuel qui a été diffusé cet été aux states. Et si vous voulez en savoir plus mes review sont.
Ce que je craignais est donc bien arrivé, abc family à décidé de ne pas reconduire The Middleman pour une seconde saison. Cela dit tout n’est pas perdu puisque l’histoire aura une conclusion via son médium d’origine, Le comics. Comme quoi tout n’est pas noir, le DVD promet aussi de nombreux bonus.

En attendant on peu voir Kesslar jouer les bad-guy dans le second épisode de Dollhouse et l’interprête de Trevor à l’un des rôles principal de la série Lie to me.

Psych 3X16

7822592239c95aa366d.jpg
Un très bon épisode qui fonctionne à un rythme soutenue pour clôturer cette troisième saison en beauté.

Le jeu du chat et de la souris auquel doit se soumettre Shawn avec le mystérieux tueur en série appelé Mr Yang n’est pas porter sur la comédie. Pour une fois l’histoire est très sérieuse mais elle est agrémenté des pitreries de Gus qui tente vainement de détendre l’atmosphère aux moments les moins appropriés.

Sibyl Shepard vient reprendre son rôle de mère et comme au début de saison, sa présence à son utilité bien qu’elle ne soit pas beaucoup utilisé. Enfin c’est toujours plus intéressant que son apparition éclair dans Criminal Minds, la semaine dernière.

On retrouve également Rachel Leigh Cook en love interest pour Shawn mais là j’avoue ne pas trop voir l’intérêt comme pour sa première incursion d’ailleurs, enfin, au moins elle à abandonner les cheveux blonds. Juste une excuse pour retarder la relation Juliet/Shawn qui prendra forme la saison prochaine, c’est sur.

On n’a également un petit nouveau interprété pas l’exellent Jimmy Simpson qu’on a pu apercevoir récemment dans House ou encore dans le  pilot d’Eleventh Hour. Son personnage un profiler un peu atypique à un certain potentiel comique du fait de son côté décalé, j’éspère que on le reverra.

Pour moi c’est incontestablement le meilleur épisode de la série parce qu’il y à vraiment de la tension et qu’on ne se doute pas de l’identité du tueur. cerise sur le gâteau; pas de meurtres cette semaine et pourtant c’est pas faute d’avoir essayé! Et encore une fois, l’histoire est co-écrite par James Roday.

 

Dead like me: life after death.

deadlikeme111108af0.jpg
Enfin le téléfilm tant attendu est sortie, enfin j’ai réussi à mettre la main dessus!

Mais cela valait-il vraiment le coup…et bien je ne suis pas vraiment certaine, attention je ne dis pas que c’est mauvais mais l’on ne répond pas aux interrogation que l’on pouvait encore avoir et pour cause, elles concernaient le personnage de Ruben qui a tout bonnement disparu.

Donc oui, le premier problème du film et son changement de casting mais ça on était déjà au courant. Cela n’empèche, Sarah Wynter qui remplace Laura Harris n’a pas son talent ni son énergie.
Son interpretation est bien fade, plus d’accent juste un personnage guindée et qui malheureusement semble avoir régrésser à ses débuts alors que Daisy était devenue bien plus complexe et agréable au fil des épisodes. Du coup le capital sympathie que j’avais pour l’actrice qui, chose marrante, jouait la soeur d’Harris dans 24, disparait completement car elle plombe l’ambiance.

Dépêché de Lost, Henry Ian Cusick, n’est pas mauvais dans le rôle de nouveau « chef » qui est l’opposé de Feu Rub. Cameron Kane sous ses apparences charmantes n’est en fait qu’un beau manipulateur qui piège et perverti les reapers.
Il est très agaçant dans son genre et ses intentions ne sont pas claires au point qu’on se demande pour qui il bosse vraiment…mais là encore toute l’intrigue le concernant est plutôt vague, insuffisement dévellopée et anécdotique. Lorsque les autres reapers cherchent à se débarasser de lui, on retrouve finalement un peu del’humour noir qui faisait le charme de la série mais ils auraient pu en mettre plus.

Malgrè mon affection pour le « palais de la gaufre », se débarasser du lieu culte et une bonne métaphore pour marquer la soudaineté du départ de Ruben donc même si on regrette le lieu de rendez-vous habituelle de l’équipe, ce changement de décors à du sens.

Par contre il y a pleins d’autres petits détails, qui peuvent être jugé sans importance mais qui me gène.
Les Lass ne vivent plus dans la même maison (on va dire que Joy à réussi à la vendre) mais est dans le flashbacks alors?
Et le Happy Time prend des allures de grande corporation alors que ce n’est qu’une petite boite de boulot à temps-partiel. Le lieu de travail avait des airs de second famille pour Milly/Georges, si sa relation avec Dolores est bien exploitée, je regrette que la flippante secrétaire, Chrytal ne fasse qu’une apparition de 2 secondes sans même avoir de réplique.
Je déplore aussi l’absence de relation Daisy/Mason qui s’étaient pourtant rapproché en saison 2.
Un autre élément vient aussi déranger par rapport à la mythologie de la série, Millie à changée d’apparance.

De plus, la présentation de début avec la familière voix-off de Georges sur fond de comics ne pas plû, je trouve que ça ne correspondait tout simplement pas au style graphique de la série du coup l’indroduction ne nous plonge pas vraiment dans l’histoire.
Le procédé n’est pas mauvais mais il n’est juste pas adapté, d’autant plus inutile qu’il sera réutilise une fois au milieu de l’histoire. Il me semble clair que c’est un choix budgétaire comme l’utilisation, à plusieurs reprises de scènes provenant de la série pour par exemple montrer la mort des personnages (d’ailleurs celle de Daisy à changée).

Lire la suite de ‘Dead like me: life after death.’

How i met your mother 4X15

neilpatrickharrisdl.jpg
Pour une fois les deux comédies du Lundi m’ont enchantée!

Encore une fois, ici c’est grâce à Barney et ses pitreries de la vie que l’ont rit. Le bonhomme s’est en effet casté une famille pour faire plaisir à sa mère. Un mensonge de 7 ans qui va être révéler au grand jours lorsque le diner en « famille »  tournera court et ce malgré le fait que ses amis soient vite mis dans la confidence…

Robin fait copain/copine avec le faux fils car tous deux semblent être dans le même genre de décéption professionnelle. Le pauvre gosse ne cesse de se faire réprimander par Barney sur son jeu d’acteur et ses répliques à mémoriser, cocasse!!

Lily et Marshall, eux se disputent pour un problème de maman dont seul la résolution par téléphone sera juteuse. Tant la situation et convenue et plutôt inutile.

Quand à Ted, il est celui qui bousille la couverture de Barney en se faisant prendre en train d’embrasser la fausse épouse.Son jeu du meilleur ami trahi, surtout lorsqu’il part en improvisation est tout bonnement exellente:D
D’ailleurs cela à rappelé à mon bon souvenir que Barney à toujours quelques claques à prendre de son pari perdu, non?!?

Bref du très bon HIMYM et ca faisait un bout de temps que j’attendais ça.
C’est drôle sans être lourd, une situation complètement absurde qui tient la route car elle ne joue pas sur la surenchère et en plus on developpe Barney tout en ajoutant de nouveaux indices quand à un possible rapprochement entre lui et Robin.

Psych 3X15

6a00d834518cc969e200e54f73a3ad8833800wi.jpg

Bon là je confirme, les scénaristes de la série ont fait le plein de vitamines:D

j’ai trouvé l’épisode vraiment exellent sur la première moitier puis un peu plus conventionnelle pour la dernière. Mais reste que c’était de la dérision de qualité!

Bon d’abord on a toute la partie qui concerne Lassiter et qui est très personnelle puisque l’on rencontre enfin et sans doute pour la dernière fois, sa femme. Même si cela n’avait rien avoir avec le reste j’ai beaucoup aimé ce côté énamourer du personnage, qui est naif et sensible.
Rendant notre monsieur grognon encore plus attachant. J’éspère le voir bientôt avec une vie personnelle plus épanouie ou en tout cas plus mouvementé (à l’instar de ses rendez-vous ratés de début de saison).

Quand au « couple » Gus/Shawn, les voilà embarqués dans une affaire de personne disparu par ancien « ami » de camps de vacances dont Spencer n’est pas très fan vu que Gus l’avait, à l’époque laché pour faire équipe avec le dit Jason. Bien que refractaire, Shawn accepte et ce laisse convaincre par le challenge mais une fois sur place, isolés, les évènements prennent une tournure inquiétante, au point qu’il appel juliet à la rescousse.

Un épisode à thème donc comme la série c’est en générale si bien les faire; je prendrais pour exemple american duos ou encore Light camera… Homicidio.
Bourré de références, l’épisode ne manque pas de fraicheur malgrés sa tendance à (sur)jouer sur tout les clichés du genre
. En plus l’on n’a le droit a deux enquêtes pour le prix d’une et chaque scène de résolution et franchement très réussi…je n’en dirait pas plus pour ne pas vous spoilier. Mais Shawn fait preuve d’un courage rarement utilisé. C’est pour ce style d’épisode que j’aime la série

Dollhouse-pilot

castjan1.jpg

Alors parlons un peu de la nouveauté tant attendu de mister Joss Whedon. Je serais franche, ce préambule n’est pas explosif mais il à des qualités qui me feront revenir c’est certain!

Ne serais ce parce-que, justement, Whedon n’est pas allé dans la facilité en essayant de nous en mettre plein la vue de prime à bord.

On nous présente tous personnages qui composent les différentes pièces de la Dollhouse; des « dolls » aux dirigeants, en passant par les employés et bien sur celui qui va tout bousculer dans l’avenir; l’agent Paul Ballard.

L’introduction d’Echo avec son recrutement qui cache autre chose et puis la passage directe à une de ses « missions » fonctionne bien, à mon gout. Pourquoi trop d’attarder sur les explications lorsqu’on nous à rabbaché le pitch de la série depuis des mois, je préfère voir les choses en actions et là on nous explicite bien le côté de la « fabrication « de nos petites poupées.

Si la nouvelle doll est je trouve bien amené puisqu’on la voie subir son premier lavage de cerveau et plus tard de façon innatendu sa première « personnalité », l’autre doll (l’homme) que l’on voit sur les photos de cast est amené de façon beaucoup moins clair. A tel point qu’on se demande si il n’est pas simplement un client de la dollhouse vu que sa seule scène et un dos à face avec l’agent Ballard.

Celui-çi est d’ailleurs je crois un peu sous exploité dans ce pilot on comprend qu’il est obsédé par cette assignation tantant de prouver l’existence de cette organisation mais je crois que l’on ne pousse pas suffisamment sur ses motivations, l’on nous donne trop peu à voir et à comprendre.

Mais ceux qui sont les plus intéressant sont bien les gens à la tête de se programme, des médecins aux grands patrons. Aucuns ne parraîent foncièrement mauvais bien que leur façon de traiter les dolls portent à suspicion. Enfin l’un au moins semble clairement questionner cette attitude.

La première mission dont on n’est témoin dans son intégralité n’est qu’un simple kidnapping et je me demandais bien pour quelles raisons un riche homme ferait appel à une organisation si couteuse pour se payer une simple négociatrice aussi experte soi-elle. Mais les défauts de programmation permettent d’apporter de la profondeur à l’histoire puisque la personnalité imprimé dans Echo est directement lié(dans la passé) avec l’un des ravisseurs. Donc si le point de départ n’est pas très solide, le chemin lui est plus enrichissant. Et là encore c’est davantage sur le principe et les rouages de la Dollhouse que l’on en apprend plus.

Et bien que le fil rouge soit encore flou notamment en ce qui concerne les raisons pour lesquelles Echo à rejoins la Dollhouse ainsi que la mystérieuse figure qui semble vouloir renseigner l’agent Ballard, à la fin de l’épisode et qui semble aussi avoir assassiné la famille d’Echo (post-nettoyage du disque dur), moi je marche.

La série me semble moins conventionnel qu’un Fringe et le petit plus Tahmoh Penikett à plus de charisme que Joshua Jackson n’en n’aura jamais(et pourtant je l’aime bien). Au travers du job, il y à une véritable exploration des sentiments et avec une mythologie à développer cela pourrait marcher. Le générique n’est pas non plus désagréable mais je trouve dommage qu’il ne mette en avant que le personnage interprété pas Dushku.

Enfin, je ne me fait pas trop d’illusion quand même vu que la série est diffusé le « vendredi noir » soirée ou personnes ne regardent la T.V. au states. Pourquoi avoir offert une telle promotion a fringe et avoir laissée Dollhouse tombé comme çà? Y a plus qu’a apprécier la première et surement ultime saison en espérant de l’amélioration.

 

rencontrez le reste de cast du spin off de NCIS

 sofiacurtiscsiwx61.jpg camborbefuddled.jpg 2791193312445.jpg
Louise Lombart (Detective Sofia Curtis dans CSI ), Peter Cambor (Note from the underbelly) et Daniela Ruah viennent rejoindre la distribution du spin off annonçé de NCIS.

Lombart jouera le personnage de Clara qui est vu comme le leader du show. C’est un major de la police militaire, intelligente et brillante enquêtrice qui sait se proteger.
Cambor sera le rapide et ingenieux Nate; il est decrit comme la conscience et le coeur de l’équipe.
Et Ruah sera Kensi; la petite nouvelle qui à étudié la medecine legale et la criminologie.

123



lafamilledehomersimpson |
naruto shippuden |
Futurama |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Desperate Housewives
| winx club soeur halliwouell...
| patito feo saison 2