Dead like me: life after death.

deadlikeme111108af0.jpg
Enfin le téléfilm tant attendu est sortie, enfin j’ai réussi à mettre la main dessus!

Mais cela valait-il vraiment le coup…et bien je ne suis pas vraiment certaine, attention je ne dis pas que c’est mauvais mais l’on ne répond pas aux interrogation que l’on pouvait encore avoir et pour cause, elles concernaient le personnage de Ruben qui a tout bonnement disparu.

Donc oui, le premier problème du film et son changement de casting mais ça on était déjà au courant. Cela n’empèche, Sarah Wynter qui remplace Laura Harris n’a pas son talent ni son énergie.
Son interpretation est bien fade, plus d’accent juste un personnage guindée et qui malheureusement semble avoir régrésser à ses débuts alors que Daisy était devenue bien plus complexe et agréable au fil des épisodes. Du coup le capital sympathie que j’avais pour l’actrice qui, chose marrante, jouait la soeur d’Harris dans 24, disparait completement car elle plombe l’ambiance.

Dépêché de Lost, Henry Ian Cusick, n’est pas mauvais dans le rôle de nouveau « chef » qui est l’opposé de Feu Rub. Cameron Kane sous ses apparences charmantes n’est en fait qu’un beau manipulateur qui piège et perverti les reapers.
Il est très agaçant dans son genre et ses intentions ne sont pas claires au point qu’on se demande pour qui il bosse vraiment…mais là encore toute l’intrigue le concernant est plutôt vague, insuffisement dévellopée et anécdotique. Lorsque les autres reapers cherchent à se débarasser de lui, on retrouve finalement un peu del’humour noir qui faisait le charme de la série mais ils auraient pu en mettre plus.

Malgrè mon affection pour le « palais de la gaufre », se débarasser du lieu culte et une bonne métaphore pour marquer la soudaineté du départ de Ruben donc même si on regrette le lieu de rendez-vous habituelle de l’équipe, ce changement de décors à du sens.

Par contre il y a pleins d’autres petits détails, qui peuvent être jugé sans importance mais qui me gène.
Les Lass ne vivent plus dans la même maison (on va dire que Joy à réussi à la vendre) mais est dans le flashbacks alors?
Et le Happy Time prend des allures de grande corporation alors que ce n’est qu’une petite boite de boulot à temps-partiel. Le lieu de travail avait des airs de second famille pour Milly/Georges, si sa relation avec Dolores est bien exploitée, je regrette que la flippante secrétaire, Chrytal ne fasse qu’une apparition de 2 secondes sans même avoir de réplique.
Je déplore aussi l’absence de relation Daisy/Mason qui s’étaient pourtant rapproché en saison 2.
Un autre élément vient aussi déranger par rapport à la mythologie de la série, Millie à changée d’apparance.

De plus, la présentation de début avec la familière voix-off de Georges sur fond de comics ne pas plû, je trouve que ça ne correspondait tout simplement pas au style graphique de la série du coup l’indroduction ne nous plonge pas vraiment dans l’histoire.
Le procédé n’est pas mauvais mais il n’est juste pas adapté, d’autant plus inutile qu’il sera réutilise une fois au milieu de l’histoire. Il me semble clair que c’est un choix budgétaire comme l’utilisation, à plusieurs reprises de scènes provenant de la série pour par exemple montrer la mort des personnages (d’ailleurs celle de Daisy à changée).


3274238829451bd1483a.jpg
Alors je sais, jusqu’à maintenant j’ai beaucoup critiqué le film mais  il y a quand même du bon dans l’histoire malgrè la perte d’une partie de son charme.

Côté intrigue les scénaristes se débrouillent quand assez bien.
D’un côté il y a une bonne continuité avec la série dans l’intrigue de Dolores et de son chat mourant. Le personnage reste fidèle à lui même n’ayant jamais été en relation qu’avec Millie. C’est pourquoi la scène de funérailles ou les autres membres de l’équipe se pointent sonne faux, un pur effet de style.

Pour ce qui est de l’histoire autour du nouveau boss et de sa vision du job, il y a de bonnes idées mais au final, les reapers passent au second plan au profit de George et surtout de sa soeur, Reggie.
Le fait que chacuns partent à la dérive est intéressant mais les possibilités ont un goût de déjà vu notemment lorsque Roxie décide de sauver un homme dont elle devais prendre l’ame avec des conséquences éplorées dans les débuts de la série.
Les morts justement, ce qui faisaientt la touche si particulièrede la série tant les enchaînements d’événements consuidant au dits trépas étaient inventives et surréalistes  sont finalement assez faiblardes.

Enfin, ici, c’est surtout autour du dévelopement de Reggie que tourne l’histoire. Au travers du décés de son premier amour, elle arrive enfin à tourner la page sur la tragédie de la mort de sa soeur ce qui conduira à son déménagement et à celui de sa mère pour une autre ville, un nouveau départ. Mais pas avant d’avoir revu George/Millie qui lui explique toute la vérité sur sa nouvelle existense.

Ca peu paraître contradictoire mais malgré toutes les petites choses qui me gène j’ai apprécié ce téléfilm, on rit, j’ai même poussé ma petite larme…
La scène de fin ou une pluie de post-it s’abbat sur George est à la fois lyrique et empreinte d’espoir et de nostalgie par rapport à Ruben et à la série.
Cela dit, le dernier épisode du show était une belle façon de cloturer le chapitre et ce téléfilm n’apporte pas vraiment de plus si ce n’est le plaisir de revoir les personnages.

Je pense en fait que les idées utilisées dans ce direct to dvd auraient pû faire une intéresante troisième saison car finalement le hic c’est que cela se passe trop vite, un développement sur le long terme aurait grandement bénéficier à l’intrigue car soyons franc il y a de bonnes choses mais c’est un peu brouillon faute de temps et de budget.Enfin bon, je conseille quand même au fan de la série.

 

4 Réponses à “Dead like me: life after death.”


  • Non, non j’ai peur, je veux pas !!!! :) Avec ce que tu en dit, ça ne me rassure pas sur ce téléfilm. Le jeu monoexpressif de Sarah Wynters, l’apparition express de Crystal, le vide laissé par Ruben, autant de raisons pour m’effrayer… :)

  • Soyons franc, ca aurait pu être beaucoup mieux mais ne serais-ce que pour Mason et son esprit tordu, on passe quand même du bon temps. cela dit c’est pas indispensable, c’est sur mais c’est pas non plus un gachie.

  • Très bonne critique, mais ce film ne répond pas au besoin des fans.
    Ils n’ont plus qu’a recommencé un film ou une saison 3 qui finirais enfin correctement la série.

  • Bravo et merci pour votre site : Je le trouve remarquablement intéressant et instructif.

Laisser un Commentaire




lafamilledehomersimpson |
naruto shippuden |
Futurama |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Desperate Housewives
| winx club soeur halliwouell...
| patito feo saison 2