• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive mensuelle de novembre 2009

Page 3 sur 8

La production de Cougar Town arrêté

57901468jpeg.jpg
La nouvelle sitcom de Courtney Cox est en mode pause, sans que l’on connaisse les détails, le tournage à été stoppé pour accommoder son actrice principale qui aurait à faire avec des problèmes d’ordre familial.

Pour ceux qui regardent, il reste tout de même trois épisodes non diffusés en boîte soit largement de quoi tenir jusqu’a janvier (avec les break imposés par Thanksgiving et Noel).
et si l’absence de sa star devait se prolonger, les sénaristes envisagent de tourner sans elle, une occasion de s’interesser davantage aux autres personnages, le temps de quelques intrigues.

Sanctuary 2X05

e894f11ef147327ea49dcd3defa2039c.jpg
Magnus se réveille au Sanctuaire sans le moindre de souvenir de comment elle est arrivé là. Mais surtout l’endroit est desert et semble abandonné.

Version apocalyptique du futur pour Sanctuary qui pour le coup se la joue vraiment très sombre. Pus de la moitié du casting sera aux abonnés absents ayant comme on l’apprendra au fur et à mesure connu divers destin funeste avec pour certain leur petite part d’héroïsme ce qui fait quand même plaisir.

Ce que j’ai surtout trouvé intéressant c’est l’interprétation de Robin Dunn, qui il est vrai est aidé d’un bon maquillage, dans une version particulièrement éloigné du Will dont nous sommes habitué. Solitaire, agressif, méfiant et pessimiste.

Sinon, on ne peut pas dire que l’histoire soit d’une grande originalité par contre les hordes de Zombies font leur effet de même que leur transformation qui m’a rappelé un peu les vampires de Blade 2.

On n’a à faire à un virus qui se développe très vite ne laissant aucunes chances un peu comme dans 28 jours/semaines plus tard. L’ambiance posé est donc assez efficace est la résolution offre quelques révélation intéressante quand au début de cette malédiction qui on s’en doute n’aura pas lieu.

La vision n’étant qu’un avertissement, un peu extrême tout de même!!

Le défaut majeur de cet épisode est d’être complètement déconnecté du reste, du coup il n’y a aucune vraie finalité ni évolution qui ferait avancer l’arc de la saison qui semble concerner la Cabal.

Pour les shippeur seule l’annonce d’une romance qui à eu lieu dans ce futur laisse peut-être une porte ouverte pour qu’elle se développe dans le présent mais rien n’est moins sur.

Casting news

amandapeet007.jpg
Amanda Peet (2012) apparaîtra dans une épisode d’ HIMYM qui sera diffusé en janvier.

Brian Austen Green (TTSCC) va reprendre son rôle de Metallo dans l’épisode 18  de la saison 9 de Smallville.

New Promo Scrubs

J’avoue que cette promo m’a bien fait rire ce qui me porte à croire que la saison neuf pourrait être moins pire qu’on le croit.
Image de prévisualisation YouTube

Supernatural 5X04

19173353w434hq80c.jpg
Dean nous avez déjà fait la politesse d’un retour dans le passé et bien cette fois c’est dans le futur qu’il va faire un petit tour. Un futur loin d’être idyllique…

Compliment de Zacharya dont les manières sont toujours aussi brutales, l’aîné des Winchester se retrouve au coeurs d’un monde post apocalyptique, sombre et remplis de contaminés par le virus Croatoan, qui ne tarderons pas à le prendre en chasse. J’avoue que j’y retrouve un peu l’ambiance d’un Romero.

Ben Edlund fait du très bon travail de continuité en faisant resurgir le virus rencontré en saison 2, les discussions sur le colt perdu en saison 3 et bien sur, le prophète Chuck.
Et pourtant, au beau milieu de ses sujets sensibles, le scénaristes sait nous faire rire en nous injectant dans son intrigue aux ressort dramatique des petits moments décalés.

Et ce n’est autre que Castiel qui servira ce dessin. Déjà, voir l’ange coincé aux abords d’une route et obligé d’utiliser un portable avait de quoi faire sourire mais dans le futur, une fois désillusionné et dépourvus de ses pouvoirs, Misha Collins nous offre une prestation délirrante d’un Cas polygame et qui en gros profite du moment présent à fond, un peu à la Dean, quoi!!

D’ailleurs de Dean, l’on se retrouve avec deux versions, autant dire qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer, d’autant que la version futur à ce côté froid et dur, porté sur la torture et la mission qui n’est pas s’en rappeler un peu John.

Comme papa Winchester l’avait déjà mentionné, la plus grande faiblesse de la famille c’est l’amour entre leurs membres qui sert aux démons pour tenter de les avoir. La preuve en est encore faite puisque Sam se retrouve à héberger Lucifer et malgré le sacrifice que Dean futur fait de ses compagnons de combats cela ne l’empêchera pas d’échouer à l’éliminer. Puis Zacharya ramène D à la normal comme s’y de rien n’étais.

Les révélations de cet épisode peuvent laisser espérer une fin différentes mais pas forcément plus rose. Les Winchester sont maudit on le sait bien alors quitte à se faire tuer autant finir en beauté et en famille. D’ou un retour au source et la réconciliation des frangins.

On n’avance peut-être lentement mais le voyage n’en n’est pas jouissif.

Chuck saison 3: poster and more

La série reviens le  lundi 10 janvier sur NBC avec 2 épisodes avant de revenir à son horaire du mardi soir dès le 11 janvier.
chuckseason3.jpg
Image de prévisualisation YouTube

Misfits pilot

m21.jpg
Rien avoir avec the misfits of science, la série de 1985, ce sont les anglais qui remettent le couvert avec les super-héros ou en tout cas d’individus doter de pouvoirs.

L’année dernière No Heroics avait déjà pour avantage de se démarquer des versions américaines vues et revues. Ici la tendances est davantage porté sur l’adolescent
qui se cherche mais l’essai n’en n’est pas moins louable et surtout en ce qui me concerne finalement plus accessible.

Cinq jeunes se trouvent réunis par les circonstances de leurs actes par le biais d’heures de travaux généraux. C’est pas la joie et chacun à sa personnalité bien défini ce qui ne rend pas le groupe très unis jusqu’à ce qu’un orage pour le moins étrange et soudain s’abatte sur eux. Ils seront tous changé en rapport à leur personnalité.

Kelly se met à lire dans les pensées (même celles de son chien) puis c’est au tour de Simon de disparaître à la vue de tous…Curtis arrête soudainement le temps puis remonte les évènements pour les changer et Alisha provoque de violente pulsions sexuelles par simple touché. Nathan, pour l’instant, semble être le seul à ne pas développer de don particulier.

Les protagonistes ne sont pas racailles caricaturales (sauf peut-être celui qui ne dure pas) tout en n’étant clairement pas la jeunesse doré de l’Angleterre. Ce sont des marginaux est ce qui est intelligent c’est que contrairement aux codes du genres, ils n’ont pas volonté de combattre le crime ils cherchent la normalité et la transformation dont ils sont les victimes va certainement  rendre leur parcours vers l’intégration encore plus difficile et pénible.

Au niveau des enjeux rien n’est encore vraiment clair ni définis mais je crois pouvoir avancer qu’il va s’agir pour nos 5 perturbateurs de s’accepter les uns les autres tout en s’acceptant soi même. Il devront gérer leur nouvelle condition et apprendre à vivre avec.

On n’est comme avec Being Human, dans un récits aux attenants fantastique mais qui se tiens bien ancré dans la réalité et qui du coup s’interessera plus à la psyché de ses héros qu’a ses effets visuels. Et l’on ne s’en plaindra pas!!

La réalisation est très bonne, les dialogues font mouches et le langage plutôt cru, comme les anglais nous y ont habitué. Il n’y a pas de tabous qu’en au sujet abordés et cela rend le tout plus crédible et plus fun aussi. En bref, j’ai trouvé ça bien péchu!!

Afterlife pilot

23.jpg
Alison Mundy est capable de voir les esprits qui ont une certaines tendances à envahirent sa vie. C’est un pouvoir qu’elle s’est découvert après avoir survécu à une accident de train. Tourmentée par ses visions, elle s’installe à Bristol dans l’espoir de commencer une nouvelle vie. Elle y fera assez vite la rencontre du sceptique professeur en psychologie, Robert Bridge endeuillé par la mort de son fils.

On n’est donc à priori dans le même registre qu’une Melinda Gordon (Ghost Whisperer) ou d’une Alison Dubois (Medium) à cela près que cette série anglaise ne se prétend pas basé sur des faits réels.

Pour rappel Medium s’inspire de la vie de la vraie Alison Dubois qui utilise son don pour aider la police à résoudre des enquêtes et Ghost Whisperer s’est servi comme base de l’expérience de Mary Ann Winkoski une femme qui communiquerais régulièrement avec les morts en plus d’avoir la présence d’un médium du nom de James Vann Paagh comme co-producteur.

Ce qui saute assez vite au yeux c’est que la série se veut réaliste. C’est à mon gout un talent tout anglais de rendre une série au pitch somme toute teinté de fantastique à ce point crédible.  Ghost Whisperer est très formaté assez redondants dans ses intrigues malgré le developpement d’une mythologie ce qui en fait une série surnaturelle et puis tout est étudié, c’est de belles personnes dans une bel endroits…Medium est plus ancré dans la vraie vie et pourtant le fait qu’Alison rêve irrémédiablement aux enquêtes en cours sonne trop souvant comme d’heureuse coïncidences.

Ici, Alison Mundy, ne choisi pas les personnes qui lui apparaissent. Dans ce pilot on voit qu’elle essaye de fuir ces présences ou en tout cas l’attentes que les vivants peuvent avoir envers son don.

Mais à peine à t-elle emménagé dans sa nouvelle demeure que les cris d’un nouveau né l’empêche de trouver le sommeil. Son quotidien est donc bouleversé par des bruits et des visions qu’elle ne peut contrôler mais qui s’imposent à elle.

Aussi lorsqu’un couple lui rend visite pour faire appel à ses talents, elle refuse avant de changer d’avis. Et si il s’avère qu’elle ne pourra pas les aider lors d’une séance organisée, elle aura un impact sur une des personne présente ce soir là.

Lire la suite de ‘Afterlife pilot’

How I met your mother 5X08

image13.jpg
J’ai l’impression de me répéter un peu toutes les semaines mais en même temps la sitcom jouant toujours sur les même registre, il est difficile pour moi de renouveler mon appréciation.

C’est donc l’épisode post-rupture ou Robin est dans le déni d’une prochaine relation sérieuse alors que Ted et Marshall sont pleins de contres exemples.
Et malgré une quasi transparence le long de l’intrigue la dernière scène semble donner raisons au garçons quant à l’avenir amoureux de la jeune femme. Robin en couple, et cette fois pour de bon ?

De son côté, Barney se remet en selle grâce à son fameux « playbook » pleins de méthodes aussi saugrenues les unes que les autres, pour faire un maximum de conquêtes. Un bon rythme pour cette intrigue majeure qui fait participer la totalité du casting, à l’aide de bons en arrières, de costumes et de tentatives vaseuses.

On comprend bien que Neil Patrick Harris s’éclate entre le travestisme, les extensions capillaires ou encore les costume de plongeur et de génie mais à l’écran cela ne dure que quelques secondes et l’impact n’est pas aussi fort qu’on pourrait le croire, tout juste l’esquisse d’un sourire à la commissure de mes lèvres…

J’ai bien aimé le fait qu’une inconnue se retrouve malgré elle, plongé dans le récit des aventures de Barney même si au final elle se fait avoir; ce qui étais malheureusement plus que prévisible.

La série n’est quand même plus ce qu’elle étais et si Ted ne reviens pas vite sur le devant de la scène pour nous offrir de l’éclaircissement sur la mère…bon, il est probable que je suivrais encore mais l’enthousiasme est déjà moindre.

Si il n’existais pas il faudrait l’inventer

Pour moi le must de la semaine (même si elle ne vient que de commencer), Sheldon qui se veut réconfortant…terrifiant=O
image10.png

12345...8



lafamilledehomersimpson |
naruto shippuden |
Futurama |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Desperate Housewives
| winx club soeur halliwouell...
| patito feo saison 2