Archive pour la Catégorie 'hors-séries'

Page 2 sur 2

Fallen

fallencover.jpgCette mini-série(3épisodes) à été réalisée en 2001 pour abc family donc , il ne faudra pas s’étonner les effets spéciaux ne sont d’une grande magnificance vue les moyens de la chaîne mais je l’avoue aussi ce n’est pas déplaisant.

Une peu rapide certes, l’aparté d’un an entre les épisode 1 et 2 n’est pas très bien maitrisé,et parfois aussi facile(le retour « innatendu » dans la vie du héros, de son premier crush de lycée…).

Mais mise à part cela, l’histoire et sa mythologie reste intéressante: Les anges déchus, ont été exilés sur terre ou ils ont eu, pour certains des enfants avec des mortelles.

Cette progéniture est appelé néphilis et après que Dieu est envoyé des torrents sur terre pour éliminer ce qu’il considère comme une abération, il aurait envoyé des anges afin de terminer l’extermination.

Mais une profécie annonce qu’un jour un néphilis aura le pouvoir d’apporter la rédemption aux anges déchus afin de les faire rentrer au paradis…

On rencontre notre héros, le jour de ses 18 ans, lorsque des évènements étranges commencent à lui arriver et que sa véritable nature lui est révélé. Il devra alors se battre pour rester en vie et tenter de comprendre et d’accomplir sa déstiné.

Malgrès son coté dramatique, la série se permet quand même de jouer la carte de l’humour, je citerais pour exemple, une scène ou le héros échange son premier baiser avec sa dulcinée, ses ailes s’ouvrent brusquement comme si il ne pouvait se contenir,il s’excuse d’ailleurs de cet absence de contrôle sur son corps, je pense que vous aurez compris l’allusion:P

Le casting est sympathique.
Mise à part le héros et sa copine qui sont casté pour leur look, les autres acteurs ont des têtes connus et sont plus agés; il y a par exemple la papa de Malcolm aujourd’hui dans la série Breaking bad et Tom Skéritt qui jouais autrefois dans la ville du grand secret ou une certaine Hollie Mary Combs faisait ses débuts.
Le premier rôle est tenu lui, par un habitué des second rôle, aperçu dans Everwood, Wolf Lake, The O.C…..

Ce qui m’a particulièrement intéréssé dans cette mini-série, c’est donc le regard posé sur les anges qui sont loin des être éthérrés et doux qu’on peut imaginer. Ce sont des guerriers appartenant à l’armée de Dieu. Ils ne sont pas exempt de fautes et de péchers ni de la mort elle même.

Je regrette que la série soit davantage ciblée pour les jeunes, je pense qu’elle aurait gagner en profondeur si elle avait été prévu pour une chaîne comme scifi peut-être, qui nous a offert de très bonne chose comme Triangle, the lost room ou encore Tin Man dont je vous reparlerais.

On y aborde des thèmes très généraux comme la famille, l’amour, l’amitié, la confiance, la recherche de soi et le pardon.
Cela dit j’ai passé un agréable moment devant cette sorte de « guerre celeste » prenant place parmis le hommes.
bryancranstonfallen2007mitmvc2.jpg

Weird science

titularmoviethemesws.jpg

Ce weekend, alors que je zappais à une heure tardive, trop contente de l’absence parentale pour avoir enfin accès au satellite et à la télévision dont l’écran est plus grand que celui de mon ordinateur( celle dont je fais usage d’habitude pouvant être transportable en voyage:§), je suis tombé sur ce vieux film qui ne m’étais pas inconnu.

Je dis vieux film parce qu’apres tout j’avais à peine un an quand il fut réalisée en 1985; un autre film du grand John Hughes (pretty in pink, the breakfast club) qui a disparut de l’univers cinématographique alors qu’il a pourtant eu une grande influence.

Dans Dawson, le fameux épisode ou tout le casting se retrouve en colle dans la librairie étais par exemple un hommage avoué de Kevin Williamson a the breakfast club.
Et même le plus récent et je trouve mauvais film, Drillbit Taylor, est basé sur une vieille idée de scénario de Mr Hughes.

Mon intermède série:
On retrouve dans l’un des deux rôles principaux celui qui sera par la suite le John Smith de The Dead Zone, Anthony Micheal Hall qui joua dans pas mal des films du réalisateur.

Au casting également, Bill Paxton dans le rôle du grand frère pas très net, macho et exécrable ainsi que le tout jeune Robert Downey Jr qui joue un second rôle de petit ami/adversaire.

Alors certains, plus jeune que moi:) connaissent peut-être la série qui fut inspirée de ce film et réalisée en 1994, il a eu pas moins de cinq saison mais je dois avouer n’avoir jamais été séduite par le show que je trouvais très un dessous du concept original.

codelisa.jpg

Vous me direz c’est bien beau tout çà mais de quoi il parle son vieux film, et bien pour ce qui manque de culture(et oui pour moi John Hughes fait parti de ceux qu’il faut connaître).

On a faire à deux geek(et oui en 85 aussi, ils étaient à la mode et héros de leur propre histoire, la rentrée 2007 n’étais pas une innovation) qui lassent de se  faire humilier et rabaisser sans cesse, décident de créer leur femme idéale à l’aide de leur ordinateur.

Mais les choses prennent une tournure inhabituelle puisque la dite créature de rêve(titre français) prend vie. Lisa est une femme magnifique et intelligente dont le but est de booster la confiance des deux garçons et les mettant dans des situations les obligeant à agir comme des hommes.

Pour moi ça sera toujours un coup de coeur, pour l’époque, c’est inventif, une réinvention du mythe de frankenstein qui sert le passage difficile de l’adolescence plutôt que la science qui n’est ici que prétexte.
Même, les effets visuelles sont plutôt sympathiques à l’image de l’histoire et au vu de sa date de création. Une touche de comédie et de science-fiction avec aussi un brin d’action au service d’un scénario qui finalement parle d’un sujet toujours d’actualité et auquel on peut s’identifier à un moment ou à un autre.

Nothing

18796076.jpg
le pitch:
co-locataires et amis d’enfance, Dave et Andrew vivent en marge de la société.
Parce qu’ensemble, ils se sentent plus fort face à ce monde qui les rejette et les oppresse, ils partagent une vieille maison coincée entre deux bretelles d’autoroute.
Alors que les ennuis s’abattent sur eux, que leur maison, leur seul refuge est sur le point d’être détruite, Dave et Andrew se retrouvent soudain projetés dans un autre monde.
Mais quelle est cette mystérieuse dimension?
Toujours est-il que leur nouveau monde ne présente pas que des avantages…

pourquoi il faut le voir
Film canadien (anglais) qui date de 2003 et qui ne sort qu’aujourd’hui en DVD!
C’est vraiment par hasard que je suis tombé dessus, je n’en avais jamais entendu parler avant cela. Et j’ai été très agréablement surprise, le film est réalisé et co-écrit par Vincenzo Natali (Cube, Cipher) dont j’avais déjà aimé l’ambiance et les idées des premiers long métrages. On retrouve Andrew Miller et David Helwet (stargate atlantis) (ca y est je l’ai mon lien avec les séries… c’est vrai celui là il étais facile mais bon faut bien commencer quelque part) dans les rôles des deux compères.

nothing2.jpg

Ce film dispose de très peu de moyens ce qui convient parfaitement à son traitement. Car finalement malgré les effets spéciaux qui sont d’ailleurs réussis, c’est bien sur les interprètes que repose cette histoire qui est surtout celle d’une amitié (à l’écran mais aussi dans les coulisses). Il s’agit d’un petit délire entre potes plein d’inventivité.

Il est difficile de vous parler de rien sans trop vous en dévoiler, décrire rien l’est tout autant… trêves de jeu de mots c’est une histoire ludique, complètement délirante et déjantée.
Très rafraîchissant de voir des idées nouvelles ne reposant finalement sur rien (de visuel).
C’est une histoire qui touche, qui nous éblouie (visuellement aussi), mélangeant un peu les genres entre la comédie et la science-fiction mais à la manière d’un film d’auteur. C’est plutôt intelligent et pas le moins du monde ennuyant.
Le film se découpe en trois arcs; d’abord la vie de Dave et Andrew tel quelle est, ni réjouissante ni attrayante à tel point qu’on ce demande comment cela pourrait etre pire. Puis on passe à la découverte de cette autre dimension et l’on s’interroge sur les pourquoi et comment. Enfin c’est la mise à l’épreuve de l’amitié des deux hommes dans ce nouvel habitat.
Sans oublier la tortue qui seule ne semble pas affectée ni dérangée par tout ce qui peu ce passer autour d’elle.

Ce qui l’on déjà vu peuvent me donner leur avis, pour les autres j’espères vous en donner l’envie. Je reste vague dans la description pour ne pas vous gâcher le plaisir mais mon enthousiasme peut -être saura vous convaincre… D’ailleurs je vous conseil vivement d’acheter rien ça vaut le coup d’oeil.

un peu de patience…

dés demain je vous parlerez de rien.

stargate continuum

Juste une petite note, pour vous dire que j’aie vu le deuxième téléfilm qui cloture l’aventure stargate…jusqu’au prochain ?
continuumdvd.jpg

Pour ceux qui connaissent pas, voici le pitch:
Alors que SG-1 se rend à la cérémonie d’extraction du dernier Goa’uld Baal, Vala et Teal’c disparaissent, SG-1 réalise trop tard, que la ligne temporelle à été modifiée pour effacer l’existence du programme porte des étoiles et empêcher la découverte de la porte. Au même moment, une flotte de vaisseau Goa’uld débarque sur Terre en 1939…

stargatecontinuumreview2.jpg

Mon avis:

Pas besoin d’être un fan de la première heure pour apprécier cette nouvelle aventure qui revient au base de la mythologie de la série. Bien que j’avoue avoir adoré la continuité (oui,quand même) du fait de tous les second rôles présents et qui ont été croisés durant les dix ans qu’a durée le show. C’est vraiment le pied!
Au final j’ai passé un moment plus agréable que lors du visionnage de l’arche de vérité qui certes clôturais l’histoire des Oris et m’a d’ailleurs plu .
stargatecontinuum04.jpg
Dans ce téléfilm les scénaristes nous ont mis à rude épreuves ainsi que les membres de l’équipe.Il y a bien-sur ceux qui vont passer du « mauvais coté », mais on va aussi en perdre, en voir souffrir physiquement et émotionnellement. Le premier vrai choc et pas des moindres arrive dès les 15 premières minutes…je ne vous gâcherez pas le plaisir. Les effets visuels sont très réussis de même que les costumes et les décors.
1123361.jpg
Bref, je le conseil vivement à ceux qui avaient encore des doutes. Comme quoi après dix ans et un spin-off, les scénaristes ont encore des idées derrières la tête. Si j’avais été légèrement déçu par la dernière saison que je trouvais moins inventive et moins impressionnante, ce nouveau chapitre à rempli mes espoirs et mes attentes. Il n’y a pas de temps morts malgré le fait que l’histoire se déroule sur une période de plus de un an.

Un seul petit regret tout de même, Brad Wright ne semble pas décidé à nous offrir la relation Carter/O’neil que l’on souhaite depuis plusieurs saisons, un petit geste ou une remarque personnelle qui aurait impliqué leur attachement et prouver qu’ils sont un couple aurait été la cerise sur le gâteau.

Je finirais par le constat de quelques absents qui celon moi auraient pu être présents; Brat’ac et Ry’ac,le fils de Teal’c auraient pu faire eux aussi partie de la garde de Ba’al. Sha’re et Skaara (la femme de Daniel et son frère) auraient pu apparaître en tant qu’hôtes de goauld. Et on aurait pu avoir un clin d’oeil à l’existence de la Tok’ra par la présence d’un visage connu parmi les serviteurs comme Martouf/Lantash.

12



lafamilledehomersimpson |
naruto shippuden |
Futurama |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Desperate Housewives
| winx club soeur halliwouell...
| patito feo saison 2